Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
 La Khovantchina

La Khovantchina

Modeste Petrovitch Moussorgski
Livret par Modeste Petrovitch Moussorgski
OPERA DE MUNICH

“ Le souffle de l’Histoire ”

Epopée tragique et bouleversante aventure humaine, La Khovantchina n’est pas le nom de l’héroïne de cet opéra (à l’instar de La Traviata, La Tosca ou La Norma) : le mot signifie « l’affaire Khovansky » et désigne un complot du prince Ivan Khovansky contre le tsar Pierre le Grand. C’est donc dans les affres de l’histoire tourmentée de la Russie que se déploie cette formidable épopée liée au destin du peuple russe – d’où la place très importante des chœurs qui expriment l’âme de ce peuple dans son combat jamais terminé pour la liberté. Mais cette fresque brutale animée d’un souffle lyrique peu commun refuse toute théâtralité conventionnelle : c’est ce qu’a bien compris le grand metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov dans ce spectacle filmé à l’Opéra de Munich. Inscrivant l’histoire de la Khovantchina dans l’univers russe qui est à la fois celui d’un certain présent et celui d’un passé qui rôde dans ce présent, il éclaire avec une rare puissance tragique tous les climats de cette œuvre aux éclats multiples. Et, sous la direction incandescente de Kent Nagano, la distribution, avec les voix profondes des basses comme Paata Burchuladze ou Anatoli Kotscherga, porte la véhémence brûlante de l’opéra avec quelque chose de tout simplement exceptionnel.
Texte d'Alain Duault

A la fin du XVIIème siècle, avant l’accession au trône de Pierre le Grand, le Prince Ivan Khovansky, chef des « Streltsy » (armée constituée d'archers) veut s’allier aux Vieux-Croyants pour perpétrer un coup d’état destiné à mettre fin aux réformes impériales en plaçant son propre fils, le Prince Andrey Khovansky, à la tête du pays. Emeutes, assassinats, complots machiavéliques vont opposer trois clans déterminés à l’emporter à tout prix : le parti des réformateurs représenté par le Prince Galitsin ; la coalition familiale des féodaux séditieux, les Princes Khovansky ; et le groupe des fanatiques religieux incarnés par leur intransigeant chef, Dosifey. Tout s’achèvera tragiquement par un spectaculaire suicide collectif.
Texte récupéré sur Opera Online

En partenariat avec : logo Rising
   logo Unitel
   logo  Opéra Online
   logo OPERA DE MUNICH

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DIRECTION MUSICALE

Kent Nagano

MISE EN SCÈNE

Dmitri Tcherniakov

DISTRIBUTION

Ivan Khovansky : Paata Burchuladze

Andrey Khovansky : Klaus Florian Vogt

Vasily Golitsin : John Daszak

Boyar Shaklovity : Valery Alexejev

Dosifey : Anatoli Kotscherga

Marfa : Doris Soffel

DURÉE DU SPECTACLE

3h20 / 5 actes (dont 1 entracte de 20 min)

VOIR LES TARIFS

Représentations (date & lieu)

  • PARIS
  • REGION PARISIENNE
  • PROVINCE
Vers Le Barbier de Séville Vers Tosca