Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
Don Giovanni

Don Giovanni

Wolfgang Amadeus Mozart
Livret par Lorenzo da Ponte
FESTIVAL DE SALZBOURG - AUTRICHE

A Séville, en Espagne. Séducteur blasphémateur, Don Giovanni avance masqué pour séduire Donna Anna, par ailleurs fiancée à Don Ottavio. Anna le repousse et reçoit la protection du Commandeur, son père. Au cours d’un duel nocturne, Don Giovanni blesse à mort le vieil homme, avant de s’en aller, sans le moindre remords, vers d’autres proies, toujours flanqué de son valet Leporello, complice récalcitrant de ses audaces. Donna Elvira et Zerlina seront les autres victimes criantes du libertin. Après avoir perpétuellement glissé entre les mailles des filets – et s’en être délecté avec concupiscence – Don Giovanni ira brûler dans les flammes de l’enfer, entrainé par le spectre du Commandeur venu venger sa fille et rétablir l’ordre des choses.

Derrière ses hardiesses et sa quête effrénée des femmes, ce sont Dieu, les hommes et l’ordre du monde que Don Giovanni raille et défie. C’est en cela que sa chute sera inéluctable et son châtiment foudroyant. L’opéra de Mozart – un dramma giocoso, c’est-à-dire un drame joyeux – dit tout cela avec une force irrépressible. Le livret habilement troussé de Lorenzo da Ponte reprend le mythe de Tirso de Molina, dont Molière a aussi fait son Dom Juan ; mais la musique de Mozart, dès l’ouverture, pare l’ensemble d’une dimension métaphysique qui dépasse de très loin l’anecdote. Don Giovanni est la quintessence du génie mozartien, une sorte d’absolu du genre, où le haut et le bas de la nature humaine se côtoient, où flirtent le tragique et le grotesque, le sublime et le dérisoire, les élans spirituels et les plaisirs de la chair. Le tout coulé dans la plus divine musique jamais écrite. Celle qui fera dire à Richard Wagner que Don Giovanni est « l’opéra des opéras ».

En savoir plus sur : logo Rising
   logo Opéra Online
   logo Salzburg festival

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DIRECTION MUSICALE

Christoph Eschenbach

MISE EN SCÈNE

Sven-Eric Bechtolf

DÉCORS

Rolf Glittenberg

COSTUMES

Marianne Glittenberg

LUMIÈRES

Friedrich Rom

DISTRIBUTION

Don Giovanni : Ildebrando d’Arcangelo

Leporello : Luca Pisaroni

Donna Anna : Lenneke Ruiten

Don Ottavio : Andrew Staples

Donna Elvira : Anett Fritsch

Zerlina : Valentina Nafornita

Masetto : Alessio Arduini

Il Commendatore : Tomasz Konieczny

DURÉE DU SPECTACLE

3h32 / 2 actes dont 1 entracte de 20 min

VOIR LES TARIFS

Représentations (date & lieu)

  • PARIS
  • REGION PARISIENNE
  • PROVINCE
Vers Mefistofele Vers L’Enlèvement au sérail