Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
ERNANI

ERNANI

Giuseppe Verdi
Livret par Francesco Maria Piave
OPERA DE MONTE-CARLO

“ Un bandit d’honneur ”

L’énorme succès d’Ernani confirme définitivement la position de ce jeune Verdi au sommet de la vie lyrique italienne. Il est vrai que cette adaptation du fameux drame de Victor Hugo, déclencheur en France de la révolution romantique, contient ce que souhaite alors Verdi : « Beaucoup de feu, énormément d’action et de la concision ». L’intrigue se noue autour d’une femme, Elvira, héroïne fragile convoitée par trois hommes, Ernani, ténor plein d’ardeur romantique, Carlo, roi d’Espagne, baryton aux accents ambigus et désenchantés, et Silva, oncle abusif, basse aux résonances amples. L’exceptionnelle invention mélodique, les rythmes ardents et les couleurs dramatiques de l’orchestration concourent à la puissance de cet opéra flamboyant qui se déploie avec la fougue et le panache d’un roman de cape et d’épée. Inscrit dans un magnifique décor miroitant et des costumes somptueux, ce spectacle, filmé à l’Opéra de Monte-Carlo, bénéficie d’une distribution de haut vol, avec le grand Ludovic Tézier mais aussi Ramon Vargas ou Svetla Vassilieva, sous la direction incandescente de Daniele Calligari.

Découvrez Ernani :



INTRIGUE
Après l’assassinat de son père, Don Juan d’Aragon est devenu Ernani, chef d’une troupe de rebelles montagnards. Proscrit et pourchassé par les émissaires de Don Carlo, roi de Castille, il aime d’un amour partagé mais impossible, Elvira, qui doit épouser un vieux parent, Ruy Gomez de Silva. La jeune fille est également confrontée aux avances de Don Carlo qui doit devenir empereur sous le nom de Charles Quint. Ernani décide d’enlever sa bien-aimée au moment où Don Carlo lui dévoile son amour. Les trois protagonistes sont surpris par Silva qui doit s’incliner devant son roi tandis qu’Ernani peut prendre la fuite. Mais le jeune homme revient dans le château de Silva le jour même de ses noces avec Elvira. Silva, fidèle aux lois de l’hospitalité, refuse de livrer son rival proscrit à Don Carlo qui emmène avec lui Elvira comme gage de la loyauté de Silva. Ernani conclut alors un pacte avec Silva : ils combattront le roi pour sauver l’honneur d’Elvira, puis dès que le vieillard le décidera, il fera résonner son cor qu’il lui confie pour signifier à Ernani le moment de mourir. Don Carlo devenu l’empereur Charles Quint accorde sa clémence aux conjurés et consent aux noces d’Ernani et Elvira. Mais au milieu des réjouissances retentit le son du cor. Silva inflexible exige son dû : la vie d’Ernani, qui respecte sa parole en se poignardant sous le regard jubilatoire du vieillard.
UGC remercie Opera Online pour les résumés des opéras


>> Fiche de présentation (pdf)


REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DIRECTION MUSICALE

Daniele Callegari

MISE EN SCÈNE

Jean-Louis Grinda

DISTRIBUTION

Ernani : Ramón Vargas

Don Carlo : Ludovic Tézier

Don Ruy Gomez de Silva : Alexander Vinogradov

Elvira : Svetla Vassilieva

Giovanna : Karine Ohanyan

Don Riccardo : Maurizio Pace

Jago : Gabriele Ribis

DURÉE DU SPECTACLE

2h39 / 4 actes dont 1 entracte de 20 min

VOIR LES TARIFS

Représentations (date & lieu)

  • PARIS
  • REGION PARISIENNE
  • PROVINCE
Vers LE TROUVÈRE Vers EUGÈNE ONÉGUINE