Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
Otello

Otello

Giuseppe Verdi
Livret par Arrigo Boito
FESTIVAL DE SALZBOURG - AUTRICHE

“ Un drame de la jalousie ”

On ne pouvait décemment pas ouvrir 2013 par un autre que Verdi puisqu’on va célébrer cette année le bicentenaire de la naissance. Le choix d’Otello s’est imposé en ce qu’il constitue sans doute l’absolu chef-d’œuvre du Verdi de la maturité (il le compose à 74 ans) et parce qu’il magnifie comme rarement ces études de caractère propres à nombre de ses opéras. Trois personnages ici s’affrontent : Otello, la passion poussée jusqu’à la folie, Iago, la trahison savourée jusqu’au plaisir, Desdémone, l’innocence assumée jusqu’au sacrifice. Il y faut donc trois grandes voix – c’est le cas dans cette représentation filmée au Festival de Salzbourg avec l’hallucinant ténor russe Aleksanders Antonenko dans le rôle titre mais aussi le baryton Carlos Alvarez, Iago fielleux à souhait et la soprano Marina Poplavskaya, Desdémone brisée par une machination terrible. Mais il faut surtout à cet ouragan sonore, qui commence par une des plus formidables tempêtes lyriques jamais composées, un chef de haute pointure : avec Riccardo Muti, assurément le plus grand verdien vivant, Verdi est servi à son plus haut.

L’action se déroule sur l’ile de Chypre. Sortant d’une tempête violente, le Maure Otello, chef de guerre victorieux, retrouve avec bonheur sa jeune épouse Desdémone. Mais il est très vite la victime de la haine féroce bien que dissimulée de son lieutenant Iago, incarnation brute du mal, prêt à tout pour détruire son maitre. Lentement, Iago profite de sa relation confiante avec Otello pour distiller son venin et le persuader que Desdémone le trompe, accumulant des preuves qui ne sont que manipulations. Mais une folle jalousie dévore Otello qui tombe aveuglé dans les noires griffes de Iago. Malgré les protestations de Desdémone, Otello la tue de ses propres mains, avant de se suicider en découvrant l’effroyable vérité.

REPRÉSENTATION À 19H45 PRÉCISES, OUVERTURE DES PORTES À 19H00

En partenariat avec : logo partenaires Otello

DIRECTION MUSICALE

Riccardo Muti

MISE EN SCÈNE

Stephen Langridge

DISTRIBUTION

Otello : Aleksandrs Antonenko

Desdemona : Marina Poplavskaya

Iago : Carlos Álvarez

Emilia : Barbara Di Castri

Cassio : Stephen Costello

Roderigo : Antonello Ceron

Lodovico : Mikhail Petrenko

Montano : Simone Del Savio

DURÉE DU SPECTACLE

2h47 / 4 actes dont 1 entracte

VOIR LES TARIFS

Représentations (date & lieu)

  • PARIS
  • REGION PARISIENNE
  • PROVINCE
Vers Ballet : Don Quichotte Vers Manon Lescaut